Information et veille juridique en droit de l'Union européenne

La Commission européenne " relookée "

 

Devançant la date prévue, M.Barroso, le Président désigné de la future Commission Européenne a présenté l' équipe qui entrera en fonction le 1 novembre 2004 (1). Par rapport à l'actuelle Commission, on remarque des modifications dans l'organisation et dans la répartition des portefeuilles, notamment au bénéfice des pays les moins peuplés.
 

Les futurs commissaires et leurs attributions

Les futurs commissaires ont été choisis, explique M.Barroso, sur une critère d'expérience et de compétence politique, avec la volonté affichée de réunir " des personnes issues de toutes les familles politiques ".Ce sont:

-Margot Wallstroem (suédoise), vice-présidente, Relations institutionnelles et Stratégie de communication
-Guenter Verheugen (allemand), vice-président, Entreprise et Industrie
-Jacques Barrot (français), vice-président, Transport
-Siim Kallas (estonien), vice-président, Affaires administratives, Audit et lutte anti-fraude
-Rocco Buttiglione (italien), vice-président, Justice, Liberté, Sécurité Publicité (2)
-Viviane Reding (luxembourgeoise), Société de l'information et Médias
-Stravros Dimas (grec), Environnement
-Joaquin Almunia (espagnol), Affaires économiques et monétaires
-Danuta Huebner (polonaise), Politique régionale
-Joe Borg (maltais), Pêche et Affaires maritimes
-Dalia Grybauskaité (lituanienne), Programmation financière et Budget
- Janez Potocnik (slovène), Sciences et Recherche
-Jan Figel (slovaque), Education, Formation, Culture et Multilinguisme
-Marcos Kyprianou (chypriote), Santé et Protection des consommateurs
-Olli Rehn (finnois), Elargissement
-Louis Michel (belge), Développement et Aide humanitaire
-Laszlo Kovacs (hongrois), Energie (3)
-Neelie Kroes (néerlandaise), Concurrence
-Mariann Fischer Boel (danoise), Agriculture et Développement rural
-Benita Ferrero-Waldner (autrichienne), Relations extérieures et Politique de voisinage européen
-Charlie McCreevy (irlandais), Marché intérieur et Services
-Vladimir Spidla (tchèque), Emploi, Affaires sociales et Egalité des chances
-Peter Mandelson (britannique), Commerce
-Ingrida Udre (lettone), Taxation et Union douanière (4)

La composition de la future Commission est marquée par une féminisation plus importante (huit femmes commissaires sur 25 membres). Mais ce n'est pas le seul changement par rapport à la Commission actuelle.



 

Les changements par rapport à l'actuelle Commission

L'organisation de la Commission a été modifiée.

Ainsi, cinq postes de vice présidents ont été créés. Mais si l'on en croit M.Barroso, il ne s'agit pas pour autant de " super commissaires " qui auraient une autorité accrue. Le futur Président a au contraire affirmé son objectif de mettre en œuvre pleinement la collégialité de la Commission qui signifie qu'elle prend ses décisions collectivement dans tous les domaines et que les commissaires sont à égalité de voix dans le processus décisionnel.

La présence dans la " garde rapprochée " du Président de la Commission peut-elle compenser, en ce qui concerne la France et l'Allemagne (une vice présidence chacune) leur relative perte d'influence dans la Commission à 25 ? Cette perte d'influence est liée au fait que les " grands " états n'ont plus deux commissaires comme c'était le cas jusqu'ici, mais un seul. Elle résulte également de la distribution des portefeuilles. Sur ce point on remarque que des commissaires issus de " petits " pays de l'Union européenne seront en charge de secteurs importants tels que la concurrence , le marché intérieur , l'élargissement…

D' autres changements sont annoncés comme l'implication marquée du Président de la Commission en matière de relations extérieures et de politique de compétitivité ou encore la dissociation du contrôle financier et du budget, et la désignation d'un vice-président chargé de veiller à la bonne gestion.

Au nombre des innovations les plus commentées figure la désignation d'une vice présidente spécifiquement chargée de revoir la stratégie de communication de la Commission afin de rapprocher la Commission des citoyens. " Préoccupé " par " l'apathie constatée lors des dernières élections européennes ", monsieur Barroso souhaite que le citoyen soit " mieux informé de ce que l'Europe fait et des raisons pour lesquelles elle le fait". Mais information et communication ne sont pas synonymes…

Et il faudra plus que de la communication pour rallier les citoyens , alors que les dossiers épineux ne manquent pas (constitution, négociations de l'OMC,pacte de stabilité, budget de l'Union européenne, élargissement…la liste n'est pas close).

 

13 Aout 2004
 
 

1 - Sous réserve d'obtenir un vote d'approbation du Parlement Européen

2 - Remplacé par Franco Frattini

3 - Remplacé par le letton Andris Pebalgs

4 - Remplacée par le hongrois Laszlo Kovacs (antérieurement pressenti à l'Energie)