Information et veille juridique en droit de l'Union européenne

Moins de dioxine dans l'alimentation

 

Depuis juillet 2002, les aliments d’origine animale ainsi que les aliments pour animaux doivent respecter des teneurs maximales de  dioxines (1).

Les dioxines sont des composés aromatiques polychlorés  présentant des caractéristiques physiques et chimiques analogues. Ils ne sont pas produits de manière intentionnelle mais se forment lors de processus chimiques, à l’occasion de phénomènes naturels (éruptions volcaniques, feux de forêt…) ou de processus d'origine humaine ( fabrication de produits chimiques, de pesticides, d'acier et de peintures, blanchiment de la pâte et du papier, émissions de gaz d'échappement et l'incinération). C’est ainsi quand des déchets chlorés sont brûlés de manière non réglementée dans un incinérateur, des dioxines sont rejetées dans l'atmosphère.

Elles sont très difficiles à éliminer car très résistantes à tout processus de dégradation . Elles se retrouvent dans l'atmosphère, l'eau et les sols, ainsi que dans les denrées alimentaires et une fois qu'elles sont libérées dans l'environnement, par l'eau ou l'atmosphère, elles s'accumulent dans les tissus adipeux des animaux et des êtres humains. C’est ainsi que l’homme se trouve constamment exposé à ces substances dont la toxicité est connue (notamment, elles sont classées parmi les agents cancérogènes et on leur attribue la responsabilité de troubles neurologiques).

En particulier, la contamination des aliments par les dioxines est une préoccupation majeure. Cette contamination passe du sol aux végétaux qui servent d’alimentation aux animaux, la dioxine se concentrant dans leurs tissus adipeux. Le même phénomène se produit dans le milieu marin. On estime que, de manière générale, les denrées alimentaires d'origine animale contribuent pour environ 80% à l'exposition humaine globale aux dioxines, la viande, les oeufs, le lait, les poissons d'élevage et d'autres produits alimentaires pouvant être contaminés, à des niveaux supérieurs aux niveaux de référence, par des dioxines provenant d'aliments pour animaux.

La Commission européenne a annoncé, le 03/02/2006 l’adoption d’une nouvelle législation fixant des teneurs maximales tenant compte non seulement des dioxines mais aussi de substances apparentées : les polychlorobiphényles (PCB) de type dioxine . Les aliments dans lesquels cette teneur sera dépassée ne pourront plus être commercialisés dans l’Union européenne à compter de novembre 2006 (2).

La Commission a également annoncé que les teneurs maximales seront revues afin de les réduire encore sensiblement d’ici au 31/12/2008.

07/02/2006

 


 

1 - Règlement 466/2001 du 05/04/2001 modifié par le règlement   2375/2001 qui met à jour l'annexe concernant les teneurs maximales en dioxines).

2 - Règlement 199/2006 du 03 /02/2006   modifiant le règlement   n o 466/2001 portant fixation de teneurs maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires, en ce qui concerne les dioxines et les PCB de type dioxine, JOUE L 32/34 du 04/02/2006)