Information et veille juridique en droit de l'Union européenne

ERASMUS+ 2021-2027 est lancé

 


célébration des 30 ans d'erasmus

30th anniversary of Erasmus Programme
© European Union 2017 - Source : EP

 

 

ERASMUS est un des programmes européens les plus emblématiques de l’Union européenne. A sa création, en 1987, il s’agit d’un programme d'échanges d'étudiants qui permet à de jeunes européens de partir à l’étranger pour étudier dans un établissement d’enseignement supérieur ou pour faire un stage en entreprise, de rencontrer des gens d'autres cultures et nationalités, et d'acquérir une expérience transfrontalière. Selon le rapport pour 2018, en trois décennies, ERASMUS a aidé plus de 10 million de personnes à réaliser leur projet d'études ou de formation dans un autre Etat de l'UE que le leur. Pourtant, encore aujourd’hui ce sont seulement 4% de jeunes qui ont eu cette chance bien que depuis 2014, ERASMUS, devenu ERASMUS+, ait élargi son champ d’intervention.  
 

Pour la période 2021-2027, le budget d’ERASMUS+ a doublé, passant de 14, 7 milliards (dotation pour 2014-2020) à 26,2 milliards d'euros (plus 2,2 milliards d'euros provenant d'autres sources de financement). Le 25 mars 2021, la Commission européenne a adopté le premier programme de travail annuel, ce qui permet de lancer les premiers appels à propositions. Tout organisme public ou privé ayant des activités dans les domaines de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport peut solliciter un financement, avec le concours des agences nationales Erasmus+ établies dans les Etats membres de l'UE et dans les pays tiers associés au programme (Islande, Liechtenstein, Macédoine du Nord, Norvège, Serbie et Turquie). Les aides du programme prennent la forme d’allocations financières (ex : bourses) pour couvrir les frais de voyage et de séjour dans le pays européen d'accueil. Le montant de l'aide varie suivant la destination et la durée du séjour. La gestion est assurée par la Commission européenne, mais largement décentralisée au travers des agences nationales Erasmus+ (voir le guide du programme ERASMUS+).

 

Un programme qui ne concerne pas seulement les étudiants

Ce n’est pas assez connu : ERASMUS+ n’est pas seulement destiné aux étudiants. Depuis plusieurs années, il s'adresse aux apprentis. Il ne bénéficie pas non plus aux jeunes les plus fortunées mais à tous ceux qui ont un projet de mobilité dans l’UE.
 

Grâce au budget en augmentation, le nouveau programme ERASMUS+ sera encore plus inclusif en offrant plus de possibilités aux personnes moins favorisées, celles qui viennent de milieux culturels, sociaux et économiques différents, celles qui vivent dans des zones rurales et isolées. Les échanges d'élèves et de classes pour l'enseignement primaire et secondaire sont une des nouvelles actions financées. La mobilité pour les adultes en formation en est une autre. Des petites organisations, des écoles, des associations de jeunes, des clubs sportifs, peuvent poser leur candidature grâce à des partenariats à petite échelle et à la simplification des subventions.
 

Les particuliers (étudiants, apprentis, jeunes, enseignants, formateurs, etc.) ne peuvent pas bénéficier directement du programme Erasmus + et doivent s'adresser à un organisme porteur d'un projet financé par le programme. Un étudiant, par exemple, devra s'adresser à son établissement et y déposer sa candidature pour bénéficier d'une bourse. Un apprenti se tournera vers son centre de formation. Son projet de mobilité sera précisé avec le maitre de stage qui ciblera une entreprise d’accueil, designera un tuteur qui accueillera le jeune, et définira avec lui les compétences à acquérir pendant ce séjour.
 

A savoir : DiscoverEU, l'initiative européenne qui a pour but de permettre aux jeunes de 18 ans de découvrir l’Europe tout en vivant de nouvelles expériences grâce à un titre de transport ferroviaire offert, est désormais intégrée dans ERASMUS+

 

La coopération transfrontière encouragée

Le volet aide à la «mobilité» représente 70 % des actions financées mais le nouveau programme Erasmus+ soutient aussi des projets de coopération transfrontière. Ils peuvent être menés par des établissements d'enseignement supérieur, des écoles, des établissements de formation des enseignants, des centres d'apprentissage pour adultes, etc…


Exemple d’action :  Les académies Erasmus de l’enseignement vont aider les institutions de formation des enseignants (universités, écoles de formation des enseignants, organismes de formation) à améliorer la dimension européenne de leur offre d’apprentissage et à stimuler la collaboration transnationale. Elles vont créer des projets visant à améliorer la qualité de la formation initiale des enseignants – soutien apporté aux enseignants débutants – et à trouver des méthodes efficaces pour pérenniser l’acquisition de compétences professionnelles tout au long de leurs carrières.


En lien avec ERASMUS+, la Commission européenne a annoncé la mise en place d’un guichet électronique unique via l’application mobile Erasmus+. Il permettra aux étudiants de gérer toutes les démarches administratives liées à leur période de mobilité, avant, pendant et après leur séjour, grâce à une carte d’étudiant européenne.

 

La mobilité des jeunes est un moyen de construire cette union par l’éducation et l’échange d’expériences, par la connaissance des cultures des autres, sans laquelle l’UE des citoyens n’existera pas.

 



 

Les PLus

 

Les PLus

 

 

Jurisprudence

 

  • Commentaires de décisions de la Cour de Justice de l'Union Européenne et d'arrêts du Tribunal,
  • Conclusions des avocats généraux

 

 

Archives de l'ancien site

Articles d'actualité européenne

2001 / 04 - 2013

Brèves d'information

2009 / 04 - 2013

 

ME JOINDRE

laromieu